Comment nait une passion ? En ce qui me concerne la réponse n’est pas immédiate.
En effet, j’ai passé mon enfance et mon adolescence à Paris, nous partions l’été en vacances en Normandie ; je n’ai pas le souvenir d’un fait marquant à l’origine de ma passion pour la nature.
Toutefois, la télévision a certainement joué un rôle majeur à travers les émissions des Delagrange, de F.Rossif, le film "Elsa" de Georges et Joy Adamson au Kenya, la "caméra au poing" de Christian Zuber. A Lille, lorsque j’étais étudiant, j’ai été enchanté par les soirées commentées par Zuber sur ses voyages lointains au mileu d’une faune sauvage, je rêvais d’y aller .

Un déclic majeur fût la découverte du parc ornithologique du Marquenterre. La diversité des oiseaux que je découvrais alors, n’a cessé, par la suite, d'aiguiser ma curiosité pour l'ornithologie, occupant une grande partie de mes week-end dans le nord.Je voulais par ailleurs aller observer la grande faune sauvage, celle de l'Afrique.
L’Afrique était un vieux rêve, je savais que s’y trouvait là, une diversité animale incroyable ; mes premiers voyages ont confirmé tout ce que je pressentais et même plus . La photographie a été l’aboutissement d’une démarche de naturaliste plus habitué à une paire de jumelles qu’aux téléobjectifs. La photo est désormais pour moi le moyen de retranscrire ces instants magiques d’observation, elle m'a appris la patience qui n'est pas ma qualité première.
Enfin j'ai la chance de partager cette passion de photographe animalier avec ceux qui m'ont toujours soutenu, ma femme et mon fils.

 

 

 © Thierry DUVAL 2017 - Toute reproduction interdite